CABARET
Tel est le nom du spectacle musical auquel participe actuellement Tina Arena en Australie.

SYMPHONIE DE L'AME
C'est le troisième single extrait de Just me. La sortie du cd 2 titres est toujours incertaine.


SITE OFFICIEL

site officiel


SITES
NON-OFFICIELS


Tina Arena Online


DISCUSSIONS
ENTRE FANS


Pas pour le moment...

De son vrai nom Filipina Arena, Tina naît le 1er novembre 1967 à Melbourne (Australie). Tina Arena est la fille cadette de parents immigrants italiens. Ses deux sœurs se prénomment Nancy et Silvana.


Graine de star junior

Après avoir longtemps insisté auprès de sa mère, celle-ci laisse participer la petite fille à l'émission de télévision Young Talent Time. Tina y gagne trois des quatre participations. A seulement sept ans, elle est engagée par les producteurs de l'émission pour y participer hebdomadairement. Chaque semaine, elle interprète un titre que l'on peut retrouver sur un album intitulé Tiny Tina and Little John. A 16 ans, elle doit quitter l'émission comme l'exige le règlement.

Sans attendre, en 1985, l'adolescente enregistre un premier single Turn up the Beast produit par la légende de rock australien, Brian Cadd. Le disque est un échec. Malgré toutes ces activités artistiques, Tina Arena a suivi une scolarité normale. Mais la scène reste son lieu de prélidiction. La star pop de l'époque, Lionel Richie, l'invite à le rejoindre lors de son passage en Australie.

Par la suite, Tina Arena est embauchée dans plusieurs spectacles musicaux (Nine et Dynamite) qui lui permettent, de rebondir sur sa carrière musicale solo.


Tu es toujours là

1989 est l'année de son premier album Strong as steel, qui contient des chansons signées par de grosses pointures telles que Diane Warren ou Stevie Wonder. Mais le succès des singles (The machine's breaking down, Woman's work, Strong as steel) est modéré. L'album lui permet de montrer qu'elle a grandit depuis Young Talent time. Pour cela, elle a adopté une image qui n'est pas la sienne.

Artiste dans le sang, Tina part vivre aux Etats-Unis afin d'écrire des chansons avec les compositeurs les plus renommées. Fin 1994, le fruit de cette collaboration voit le jour avec l'album Don't Ask qui explose avec le tube Chains. Heaven helps my heart et Sorrento Moon seront les deux autres extraits de l'opus.

Tout s'enchaîne alors très vite. Tina repart à Los Angeles pour un album à destination mondiale : In Deep dont les chansons ("Burn", "I didn't love you", "Now I can dance", "I want to know what love is", "If I was a river" et "I want to spend my lifetime loving you") sont largement exploités à travers le monde.

Certains titres se verront même adaptés dans la langue du pays de sortie, comme Burn. Pour la France, qu'elle veut conquérir, Tina Arena enregistrera spécialement des inédits : Aller plus haut (signé J. Kapler alias Robert Goldman) et Les trois cloches (la reprise du duo de 1946 entre Edith Piaf et les Compagnons de la chanson), qui sont les meilleurs exemples de réussite. Par la suite, on pourra la voir chanter avec Garou, Pascal Obispo, Patrick Bruel, Patrick Fiori et David Hallyday. In deep est sans contestation possible l'album de la consécration.


In deep

Luc Plamondon et Richard Cocciante, les créateurs du spectacle musical Notre-Dame De Paris lui demandent alors d'être Esmeralda dans la version anglaise de leur œuvre. Elle accepte et enregistre sur disque, les principales chansons du personnage (The Bohemienne Song, The pagan ave maria et le single Live for the one I love) adaptés par le parolier Will Jemings. Durant quatre mois, elle incarnera Esmeralda sur la scène londonienne.

Le monde du spectacle ou de la comédie musicale n'est pas complètement inconnu de la chanteuse puisque, à de nombreuses reprises, elle a interprété celles signées par Sir Andrew Lloyd Weber (à qui on doit notamment Jésus superstar).

Le 13 novembre 2001 paraît Just me, le quatrième album solo de la chanteuse. Tina Arena n'a pas oublié l'accueil chaleureux et encourageant que lui a fait la France avec Aller plus haut. Rien que pour cela, elle enregistre trois inédits en français : Si je t'aimais pas, Cœur de pierre (composé par David Hallyday) et le single Tu es toujours là (signé par l'auteur-compositeur du duo Garou/Dion "Sous le vent", Jacques Veneruso). Dernièrement, une partie des paroles de son troisième single en France Symphony of my life a été adapté dans la langue de Molière.

Jean-Michel ROYER / août 2002
Photo © X./Columbia

DOSSIERS
  • David Hallyday
  • Bruno Pelletier
  • Luc Plamondon
  • Notre Dame de Paris

  • 1990
    Stong as stell

    1994
    Don't ask

    1997
    In deep

    2001
    Just me