SITE OFFICIEL

helenesegara.net


SITES
NON-OFFICIELS





DISCUSSIONS
ENTRE FANS


Pas pour le moment...

Hélène Segara est une enfant, née dans la région du Var, dans le cadre d'une famille aimante et modeste, avec une mère arménienne un peu autoritaire et un père italien plutôt philosophe.

De son enfance, elle n'en a gardé que quelques bribes dont celle d'une fillette de trois ans grimpant sur les tables pour imiter "Clo Clo" dans une chorégraphie personnelle. Adolescente, Hélène était turbulente, révoltée : elle quitte le cursus scolaire dès la fin de la troisième. Non pas par dépit mais elle venait de trouver sa voie : elle avait remporté un concours haut la main et rencontré des musiciens.


Une voix dans la radio

Autodidacte, la jeune fille monte à Paris. Elle tente quelques expériences mais sans grand succès. Un jour, entre quelques allers-retours incessants Paris-Var, Hélène rencontre Fabricio Salvadori, un producteur indépendant. Il lui présente Christian Loigerot et Thierry Geoffroy, les auteurs-compositeurs de ses futurs tubes. Le courant passe et le trio commence à écrire des chansons. Elle connaît son premier succès avec le titre Je vous aime adieu.

Elle rencontre le frère et producteur de Dalida, Orlando, qui, désormais s'occupera d'elle sans fausse note. Après son deuxième succès, Une voix dans la radio, sort son premier album Cœur de Verre qui, au fur et à mesure de son succès grandissant, s'étoffera de plusieurs titres comme Loin du froid de décembre (B.O.F du dessin animé "Anastasia"), Vivo per lei (duo avec Andrea Bocelli) et Vivre (extrait du spectacle musical "Notre-Dame de Paris").


Vivre

En parallèle de ce disque, Hélène Segara partage la gloire de Notre-Dame de Paris, le spectacle de Luc Plamondon et Richard Cocciante. Elle y incarne la troublante bohémienne Esmeralda sur la scène du Palais des Congrès de Paris, ou en tournée dans les provinces françaises et québécoises. D'ailleurs, dans la belle province, la jeune artiste jouit d'une grande popularité et son album solo se classe n°1 des ventes.

En pleine tournée avec la troupe de Notre-Dame De Paris, épisode troublant pour une chanteuse, la triomphante Esmeralda perd sa voix (!). Grâce à de compétents médecins spécialistes, ayant travaillé pour Céline Dion et une opération réussie, l'interprète retrouve sa voix.


Il y a trop de gens qui t'aiment

Après une rééducation suivie, Hélène Ségara revient en force avec une très belle chanson Il y a trop de gens qui t'aiment qui connaît un réel succès. En janvier 2000, elle propose à son public un second album rassemblant quatre univers : pop, celtique, oriental et romantique. De Elle, tu l'aimes, en passant par Parlez-moi de nous, à Au nom d'une femme qui donne son titre à l'album, Hélène Segara a définitivement pris place dans le paysage musical français.

Courant 2001, après avoir parcouru de nombreux kilomètres sur les routes de France, la jeune femme offre à son public, un live de sa prestation à l'Olympia. Parmi les surprises de l'opus, un duo avec Bruno Pelletier et cinq de ses succès en espagnol.

Jean-Michel ROYER / 10 mai 2002
Photo © François Darmigny

DOSSIERS
  • Bruno Pelletier
  • Luc Plamondon
  • Notre Dame de Paris

  • 1996
    Coeur de verre

    1999
    Au nom d'une femme

    2000
    A l'Olympia

    2002
    Hélène