JE VOUDRAIS VOUS REVOIR
Après Ensemble, Tournent les violons, Les choses, le nouveau single est Je voudrais vous revoir.

EN TOURNEE
Actuellement, Jean-Jacques Goldman et sa bande de musiciens parcourt les routes de France, de Suisse et de Belgique.


PAROLES DONNEES
L'auteur-compositeur Jean-Jacques Goldman sera présent sur les prochains opus de France d'Amour (deux titres), Isabelle Boulay (un titre) et Patrick Fiori (cinq titres).


J.J Goldman
c/o JSM Music
18 bis, rue Saisset
92120 MONTROUGE


SITE OFFICIEL

Sony Music


SITES
NON-OFFICIELS


Parler d'sa vie

JJ Medicament Blues


DISCUSSIONS
ENTRE FANS


La-bas

En passant

Traces

Auteur-Compositeur-Producteur recherché, avec un véritable succès d'interprète, il a pu s'offrir la liberté de choix artistiques. Récit du parcours d'un homme en or.


Le long du fleuve

Né le 11 octobre 1951, il est le troisième d'une famille de quatre enfants (deux frères et une sœur). Enfance heureuse et banale, il suit les cours à l'école communale puis au collège et au lycée. Il apprend le violon classique, le piano et la guitare. Il est bercée musicalement par la soul (Aretha Franklin) mais aussi par Jean Ferrat. Tout au long de ses jeunes années, il fait partie de troupes de scout. En 1966, il intègre un premier groupe, les Red Moutain Gospellers, avec qui il enregistre un 45 tours.

Trois ans plus tard, il obtient le baccalauréat de série D. Il poursuit des études avec une année de prépa HEC et une formation à l'école de commerce de Lille (l'EDHEC). Il obtient également une maîtrise en sociologie. Puis, il revient à Paris et se libère de ses obligations militaires. Plutôt que de suivre l'itinéraire tout tracé des diplômés de l'EDHEC, Goldman reprend le magasin de sport de ses parents avec son frère.

Lors d'un dîner chez des amis communs, Jean-Jacques rencontre les frères Ho Tong, fondateurs du groupe Taï Phong. En 1975, le premier album du groupe sort. Le titre Sister Jane est devenu un véritable standard. Suivent, respectivement en 1976 et 1979, deux autres albums toujours distribués par Warner. Parallèlement au groupe, sous son propre nom, Goldman publie trois 45 tours (C'est pas grave papa, Les nuits de solitudes et Back to the city again) mais sans succès.


Singulier 90/96

La chance va sourire à Goldman par l'intermédiaire d'un concours télévisé. En effet, un ancien de chez Barclay (reconverti dans le management de jeunes artistes) lui commande, semaine après semaine, des chansons pour sa chanteuse, gagnante à chaque émission. Plusieurs éditeurs prennent notent et se renseignent sur cet auteur-compositeur auprès de la SACEM. Parmi eux, Marc Lumbroso qui devient vite l'éditeur de Goldman. Assurant son métier, il chercher à placer les titres de son poulain à d'autres artistes. Il trouve preneur chez Epic mais à la seule condition que Goldman en soit l'interprète. L'intéressé n'y voit pas d'inconvénient tant qu'il ne quitte pas son travail. Un contrat est donc signé avec le label en question.

Pendant l'été 1980, durant ses vacances, il enregistre son premier album qui sortira en octobre de l'année suivante. L'opus est promotionné par le méga-tube Il suffira d'un signe. Suivra, en mars 1982, Quelque chose de bizarre. En octobre, de la même année, son second disque sort. Il contient trois nouveaux succès Quand la musique est bonne, Comme toi et Au bout de mes rêves. Le 1er janvier 1983, Jean-Jacques Goldman décide de quitter son emploi au magasin de sport. Durant cette année, il prépare son troisième album Positif qui suscitera toujours le même engouement du public avec Envole-moi, Encore un matin et Long is road (Américain). Ce public, il le rencontre en entamant, angoissé, une mini-tournée.

En septembre 1985, sort " Non Homologué ", quatrième album solo de l'artiste. Le succès ne se dément pas avec Je marche seul, Je te donne (duo avec Michael Jones, ex Taï-Phong et guitariste de toutes ses tournées) et Pas toi. A la fin de l'année, il écrit la chanson des Restos du cœur à la demande de l'humoriste Coluche. Un album live En public sort en octobre 1986 avec La vie par procuration comme extrait : un nouveau tube.

1987 est une année riche en événements musicaux, il écrit, compose et réalise l'album Gang de Johnny Hallyday dont on se souviendra de L'envie, Je te promets et Laura. D'autre part, en septembre, il offre à son public un double album studio Entre Gris Clair et Gris Foncé aux tendances acoustiques et électriques. Elle a fait un bébé toute seule, le duo La-bas avec Sirima, C'est ta chance et Puisque tu pars sont les chansons extraites de l'album. L'engouement du public est toujours le même. Traces, un double album live paraît en 1989 dont sont issus les singles Il changeait la vie et Peur de rien blues. Pour finir cette première décennie de vie d'artiste, Jean-Jacques Goldman signe la musique du film L'union sacré où l'on peut entendre Lisa qu'il interprète (inédite sur le disque jusqu'en 1999, date de sa réédition) et Brother, chanté par la choriste Carole Fredericks.


Pluriel 90/96

Les années 90 sont un changement de formule pour Goldman : il s'associe artistiquement au guitariste Michael Jones et à la choriste Carole Fredericks. Fin 1990, sort un premier single Nuit suivit de l'album simplement nommé Fredericks-Goldman-Jones. Malgré ce brusque virage, son public adhère toujours. A nos actes manqués, Né en 17, C'est pas de l'amour, Un, deux, trois et Tu manques sont les singles suivants du trio. Aux crédits de l'album, on trouve deux ex-membres du groupe Canada, Erick Benzi à la réalisation et Gildas Arzel à la guitare. Suivent une tournée et un disque live intitulé Sur scène dont seront extraits les titres Il suffira d'un signe et Je commence demain.

En septembre 1993, le trio enregistre un nouvel album : Rouge, en compagnie des chœurs de l'ex Armée soviétique. Le livret de l'album est illustré par Lorenzi Mattotti. Rouge, Juste après, Des vies et Fermer les yeux constituent quatre singles de l'album. La tournée qui suit est parsemé d'étapes : New Morning, Zénith et tournée des compagnes. Un double album live est enregistré.

Fin 1995, le trio se dissout. Chacun prépare l'enregistrement d'un album personnel.

Entretemps, Goldman a écrit des chansons pour Marc Lavoine ("Tu me suffiras"), Philippe Lavil ("Comme un tout p'tit bébé"), Florent Pagny ("Si tu veux m'essayer" et "Est-ce que tu me suis") et Johnny Hallyday. Mais le plus marquant est l'album D'eux pour la québécoise Céline Dion en 1995 : plus de cinq millions de copies vendues à travers le monde. Cette dernière collaboration remporte un vif succès notamment avec les singles Pour que tu m'aimes encore et Je sais pas. Goldman partage un duo rock J'irai où tu iras avec sa nouvelle interprète. Il viendra d'ailleurs la rejoindre à plusieurs reprises lors de ses concerts en France.


En passant

Si ces activités de "song-maker" en 1995 sont marqués par Pour que tu m'aimes encore, celles de 1996 le sont tout autant avec Aicha écrit pour le chanteur de Raï, Khaled. Après avoir offert en 1993, Il me dit que je suis belle à Patricia Kaas, il lui écrit et compose un nouveau titre pour son album Dans ma chair et en adapte deux autres. Il signe aussi le texte d'Une place pour moi pour Florent Pagny.

Après dix ans d'absence en solo, Jean-Jacques Goldman revient avec En passant, le 26 août 1997. L'album est accueilli favorablement avec le single Sache que je suivi de On ira, Quand tu danses, Le coureur et Bonne idée. Avant de se produire sur scène en 1998, Goldman et Benzi produisent l'album éponyme de leur ami Gildas Arzel. Jean-Jacques co-signe l'un des singles, Oubliés du ciel et accompagne en concert, comme simple musicien, ce talentueux guitariste.

Après sa longue tournée personnelle, Goldman nous offre le double CD En passant live 98.

Goldman marche souvent au coup de cœur. C'est lors de l'écoute d'une musique que Jacques Veneruso a composé qu'il décide d'écrire le texte de Personne ne saurait pour sa complice Carole Fredericks. Cette dernière interprétera la chanson en duo avec les Poetic Lovers. Il lui écrira aussi un autre single Respire.

En septembre 1998, Goldman est au générique de l'album S'il suffisait d'aimer de Céline Dion. La diva québécoise l'invite à le rejoindre deux soirs durant sur la scène du stade de France. Une scène que Goldman connaît bien pour y avoir déjà rejoint Johnny Hallyday lors de ses trois méga-concerts. Il participe à l'album de Marc Lavoine avec le titre J'écris des chansons. En 2000, Goldman écrit Ni devin, ni chien pour le tennisman Yannick Noah.


Chansons pour les pieds

Après cette deuxième décennie de vie d'artiste, et en ce début de millénaire, l'auteur Jean-Jacques Goldman s'associe au compositeur Richard Cocciante pour créer un hymne de la ville de Lyon à l'occasion du passage à l'an 2000.

2001, est marquée par la disparition de deux de ses proches collaborateurs : la choriste Carole Fredericks et le guitariste Patrice Tison. Début juin, accompagnés de nombreux guitaristes professionnels dirigés par Michael Jones, il participe à la soirée et au CD Autour du blues. Le 13 novembre paraît Chansons pour les pieds, septième album studio solo co-réalisé et arrangé avec Erick Benzi. L'opus rend hommage aux musiciens qui le font danser à travers treize titres orchestrés de différents styles musicaux. Ses admirateurs sont toujours au rendez-vous. Ensemble ouvre le bal des extraits suivi de Tournent les violons et Les Choses. Un grandiose spectacle sur scène suit, une trace sur disque ne devrait pas tarder à arriver sur vos platines.

Durant l'année 2002, l'auteur-compositeur Goldman a trois nouveaux interprètes à sa longue liste : Idir ("Pourquoi cette pluie"), Isabelle Boulay ("Sans toi") et France d'Amour ("Si il n'y avait pas la nuit" et "Passer à la télé").

Jean-Michel ROYER & Ludovic LORENZI / 16 août 2002
Photo © Claude Gassian

CHRONIQUES
  • Yannick Noah
  • Chansons pour les pieds
  • Autour de la guitare
  • France d'Amour

    DOSSIERS
  • De Palmas
  • Céline Dion
  • Jean-Félix Lalanne
  • Marc Lavoine
  • Florent Pagny
  • Yannick Noah

    INTERVIEWS
  • Gildas Arzel
  • De Palmas


  • Taï Phong

    1975
    1er album

    1976
    Windows

    1979
    Last Flight

    1984
    Les années Warner


    En solo

    1981
    (Démodé)

    1982
    (Minoritaire)

    1984
    Positif

    1985
    Non Homologué

    1986
    En public

    1987
    Entre gris clair et gris foncé

    1988
    Traces

    1997
    En passant

    1998
    En passant live 98

    2001
    Chansons pour les pieds



    Fredericks Goldman Jones

    1990
    1er album

    1992
    Sur scène

    1993
    Rouge

    1995
    Du new morning au zenith

    2001
    Pluriel 90/96


    PARTICIPATIONS

    1995
    Céline Dion, D'eux

    1998
    Johnny au Stade de France

    1998
    Ensemble contre le sida

    1999
    B.O.F Astérix & Obélix contre César

    2000
    Noël ensemble

    2002
    Autour du blues

    2002
    Autour de la guitare

    Plusieurs ouvrages concernant la carrière musicale de Jean-Jacques Goldman sont sorties dont ceux de Claude Gassian, l'un de ses photographes attitrés.

    Pour les musiciens, plusieurs livres de partition sont édités chez Hit Diffussion.