Garou
c/o Sony Music France
131, avenue de Wagram
75017 PARIS


SITE OFFICIEL

site officiel


SITES
NON-OFFICIELS





DISCUSSIONS
ENTRE FANS


Pas pour le moment...

Pierre Garand, de son vrai nom, est né le 26 juin 1972 à Sherbrooke, au Québec dans une famille très musicophile. Sa sœur, Maryse a huit ans plus que lui. Son père est garagiste, mais aussi guitariste à ses heures. Sa mère est femme au foyer. Garou reçoit sa première guitare à l'âge de 3 ans, avant d'apprendre le piano, vers 5 ans. Pourtant, petit, c'est d'archéologie dont il rêvait !


Il tombe cependant rapidement dans le bain musical, en fondant en 1987 son premier groupe, The windows and doors, où il chante essentiellement des chansons des Beatles, tout en jouant de la trompette. C'est à 15 ans qu'il monte sur scène pour la première fois, à l'occasion du spectacle de fin d'année de son lycée. Puis il s'inscrit dans la fanfare des cadets de l'armée canadienne, où il continue à jouer de la trompette jusqu'en 1992, date à laquelle il commence à chanter à la sortie des bars et dans le métro, en s'accompagnant de sa guitare.


Son jour de chance arrive par une belle soirée de mars 1993 : alors qu'il assiste au concert de Louis Alary (chanteur populaire au Québec), l'une de ses amies le pousse à monter sur scène ; sa voix déjà rauque et puissante séduit, et il est embauché immédiatement. Commence alors pour lui une vie partagée entre les petits boulots de jour (vendeur, déménageur), et les concerts dans les bars le soir. C'est dans l'un de ces bars, le Liquor's store, à Sherbrooke, qu'il fait réellement ses débuts : il obtient un rendez-vous régulier qu'il tiendra pendant quatre ans : Les dimanches de Garou.


En 1995, il assure la première partie des Collocs (groupe très populaire au Québec), puis attiré par leur section cuivre, il leur propose de fonder un nouveau groupe : The Untouchables voit donc le jour, avec un répertoire essentiellement basé sur les chansons de Joe Cocker ou James Brown. L'année suivante, durant l'été 1996, une amie très proche de Garou, Isabelle Bolduc, disparaît, assassinée. Garou lui dédit la chanson La moitié du ciel. En 1997, The Untouchables partent pour une tournée triomphale, qui les mènera jusqu'au Maroc. C'est au cours de cet été que Luc Plamandon découvre Garou dans un bar, et lui offre le rôle de Quasimodo dans Notre-Dame de Paris.


Après s'être assuré que le personnage proposé lui correspondait bien, Garou accepte. C'est le début de sa popularité de ce côté-ci de l'Atlantique. En 1998 il participe à l'enregistrement de l'album Ensemble contre le Sida en interprétant L'amour existe encore avec Hélène Ségara. Il participe aussi à Noël ensemble, sorti en novembre 2000, pour un duo avec Daniel Lavoie. Enfin, preuve de sa notoriété bien installée en France, Garou participe aux Enfoirés depuis 1999. Cette année-là, il remporte le trophée Félix de la révélation masculine au Québec (l'équivalent des Victoires de la musique), puis un prix aux World Music Awards.


Toujours en 1999, sur un plateau de télévision, Garou rencontre René Angelil pour la première fois. En décembre de la même année, il chante avec Céline Dion lors de son dernier concert, et René lui propose de travailler avec l'équipe de Céline pour un album solo, ce qu'il accepte : le 7 novembre 2000 sort Seul, vendu à 900 000 exemplaires en trois mois, et aujourd'hui triple album de platine. Quant au premier single, il s'est écoulé à 850 000 copies. Il sera suivi deux titres signés Jacques Veneruso Je n'attendais que vous et Sous le vent (en duo avec Céline Dion). Devant ce succès, Garou déclare : "Je considère que j'ai vendu trop d'albums trop rapidement, c'est la longévité qui compte". Bryan Adams, Elizabeth Anaîs, Jacques Vénéruso, Richard Cocciante, Franck Langolff, Didier Barbelivien, Aldo Nova et enfin Luc Plamandon ont participé à cet album.


2001 est THE année de Garou : en juillet, sur le plan privé, il devient papa d'une petite fille. Côté professionnel, il accumule les récompenses : ainsi, lors du Gala de l'ADISQ 2001, il ne remporte pas moins de quatre Félix : meilleur vendeur ("Seul"), meilleur album pop-rock ("Seul"), artiste québécois s'étant le plus illustré hors Québec et surtout interprète masculin de l'année.


Cette même année, il participe à un album hommage à Loulou Gasté en reprenant Ma cabane au Canada. "Chanter les chansons des autres, explique-t-il, c'est découvrir l'univers de l'autre, c'est continuer d'avancer". Puis il part pour une tournée triomphale, remplissant notamment l'Olympia six soirs de suite, puis le Zénith, et enfin Bercy. Sur scène, il est accompagné par The Untouchables, et il interprète quelques chansons de son album mais surtout, finalement, des reprises de Joe Cocker, James Brown, Ray Charles, Jean-Jacques Goldman, Charles Aznavour (dans une version salsa de La bohème), ou encore Belle, le tube de Notre-Dame de Paris.


Un album live est édité fin 2001 : Seul... avec vous, histoire de garder une trace de cette première rencontre avec le public français. Sur le même support, on peut retrouver une reprise très réussi de la chanson Le monde est stone issu de l'opéra-rock Starmania. Anecdote tragique : Garou l'interprète pour la première fois le soir des événements du TwinTowers à New York le 11 septembre 2001. Les paroles prenaient un tout autre sens. En août 2002, le premier DVD live de Garou sort, il a été enregistré à Bercy. On y retrouve plusieurs duos : avec Céline Dion, Gérald De Palmas, Daniel Lavoie et Patrick Fiori.


Enfin un album en anglais est en préparation : la sortie n'est toujours pas connue.

Vélina / Octobre 2002
Photo © André Rau/Columbia

DOSSIERS
  • Notre Dame de Paris
  • Bruno Pelletier
  • Luc Plamondon
  • Hélène Segara
  • Starmania

    INTERVIEWS
  • De Palmas
  • Jacques Veneruso

  • 2000
    Seul

    2001
    Seul avec vous


    PARTICIPATIONS

    1997
    Notre-Dame de Paris
    Album studio

    1998
    Notre-Dame de Paris
    Album live

    1998
    Ensemble contre le sida

    2000
    Notre-Dame de Paris
    Album anglais