SITE OFFICIEL
  • gerardblanc.Com
  • Voici quelques années que l'on n'entendait plus parler de Gérard Blanc. Du moins, sur le plan discographique, car en ce qui concerne la chanson, la composition et les concerts, il n'a jamais arrêté.

    Le voici donc de retour chez Warner avec ce qu'on appelle communément une compilation. En fait, Gérard nous offre bien mieux que ça. Outre les neuf chansons anciennes, il nous en apporte cinq nouvelles. Pas des inédits de fond de tiroir faisant office de "remplissage" mais des tubes potentiels, des compositions de qualité.

    A travers ce nouveau répertoire, le chanteur replonge dans sa quête de l'amour parfait, qu'il semble avoir trouvé (Elle et toi), qu'il vit pleinement (L'amour parle plus fort que les mots) et qu'il prend soin de préserver (Pour la faire rêver). Il nous rappelle que la vie n'est pas un parcours simple et linéaire (Comme tout le monde) et s'offre un brin de nostalgie (Leslie, Tom et Jane). C'est le chemin d'un homme mature, jeune dans son corps et dans sa tête, qui a encore envie d'avancer.

    Le duo Elle et toi et L'amour parle plus fort que les mots semblent être les titres désignés pour passer en radio et grimper vers les premières marches du Top 50.

    Compilation ou résumé, ce disque est avant tout celui qui retrace la carrière solo de Gérard Blanc. Deux tubes de l'époque Martin Circus sont présents sur l'album (Je m'éclate au Sénégal et Marylène) mais ont été réenregistrés, très certainement pour les uniformiser avec les autres chansons.

    Les sept autres titres de la partie "Best of" sont extraits des trois albums solo que Gérard a sorti entre 1987 et 1995. La part belle est accordée aux plus anciens : Une autre histoire, Du soleil dans la nuit, Sentiment d'océan, Tonton Bâton et Dis tout bas dis, autrement dit, les incontournables. Ces cinq titres font partie du premier album "Ailleurs pour un ailleurs" de 1988. Tous ont été des tubes radiophoniques, en particulier le premier qui est monté jusqu'à la seconde place du Top 50, en été 1987.

    Les deux albums qui ont suivi ("Noir et blanc" en 1991 et "A cette seconde là" en 1995) n'ont pas connu le même sort malgré des compositions et une production de qualité. "Mes plus belles histoires" n'a repris qu'un titre pour chacun : respectivement Je saurai que c'est toi et P'tit môme.

    A tout cela, se sont ajoutés deux titres bonus. Tout d'abord, la reprise de J'en rêve encore de Gérald De Palmas, très bien interprétée par Gérard et qui n'a rien à envier à l'original. Cette chanson semble de circonstance pour quelqu'un qui souhaite revenir sur le devant de la scène. Enfin, pour conclure, on retrouve Une autre histoire en version longue, celle du maxi 45 tours d'origine, pour les collectionneurs ou les nostalgiques.

    En somme, plus qu'une compilation, "Mes plus belles histoires" est un album bien composé où chacun y trouvera son compte, que ce soient les anciens fans ou le nouveau public. Ce disque est là pour nous rappeler le passé mais aussi pour nous faire savoir que Gérard Blanc a encore des choses à dire. Les bases sont plus que solides pour un retour. Notre chanteur a plus de trente ans d'expérience discographique et scénique derrière lui, entre Martin Circus, la comédie musicale ("La révolution française") et sa carrière solo.

    Ludovic LORENZI / Mai 2003
    Photo © Olivier GACHEN / Warner

    Gerard BLANC
    Une autre histoire
    Warner