La chrysalide deviendra papillon…


DOSSIERS
  • Jean-Jacques Goldman

    INTERVIEWS
  • Audrey Sara
  • Voici enfin le premier album d'Audrey Sara. Une jeune artiste de 24 ans, mais qui n'en est pas à ses premiers pas dans la musique : elle a fait ses armes dans les pianos bars pendant quatre ans, accompagnée par de talentueux musiciens, en particulier Jacky Mascarel et Michael Jones.

    Et pourtant, ça n'a pas été facile pour elle de sortir ce premier album. Il a fallu convaincre les maisons de disque, mais surtout les radios, quelque peu décontenancées par ce disque à mi chemin entre rock (soft) et variété.

    La demoiselle est donc retournée en studio, et a (fait) rajouter quelques guitares et batterie, souhaitant donner à son album un ton plus énergique.


    Douze titres inégaux

    Résultat, douze titres (plus un "hidden track", comme c'est la règle à présent, en toute fin d'album) assez inégaux, qui donnent envie… d'écouter le prochain album ! On sent effectivement de très bonnes choses dans Grandir, notamment une voix de soprano très séduisante, des mélodies souvent efficaces (Audrey a composé presque tous les titres), et des thèmes parfois attachants (Petit bout, pour sa petite sœur Mélodie, Ventre de Lune, sur les doutes d'une jeune femme enceinte, ou encore Tu t'en iras, sur le thème universel de la souffrance d'une séparation).

    Côté efficacité, Grandir est probablement un titre accrocheur, qui pourrait bien tourner assez régulièrement sur les ondes cet automne. Mais généralement, on sent la chanteuse plus à l'aise et plus séduisante sur les titres lents, qui mettent davantage sa voix en valeur. Une voix "expressive", émouvante, avec juste ce qu'il faut de puissance, plus proche de celle de Zazie que de Céline Dion. Mention spéciale donc à Goutte de pluie (signée par un certain Jean-Jacques Goldman), Ventre de Lune, Petit bout, Et même, et Que reste-t'il (écrite par la chanteuse elle-même).

    En revanche, la plupart des chansons plus rapides sont moins originales, et de fait moins intéressantes, desservies par des arrangements parfois un peu lourds (Nos vies). C'est certainement sur ce créneau-là qu'Audrey devra progresser. On sent pourtant qu'elle aime quand ça bouge, son enthousiasme est réellement perceptible (éclats de rire attendrissants à la fin de Celles et ceux), mais ça ne passe pas. Ou pas encore.


    Bien, mais peut mieux faire !

    Autre point faible de la jeune artiste et de son auteur, Frédéric Kocourek : les thèmes, et donc paroles des chansons, parfois un peu mièvres, voire naïves (Les fourmis, Tu t'en iras, Un cœur à la mer). Et pourtant, à côté de cela, d'autres textes sont bien plus prometteurs, tels Goutte de pluie, Ventre de Lune ou Que reste-t'il.

    Le défaut majeur de l'album réside donc probablement dans son manque d'originalité. On le sait, on le sent, Audrey Sara est dotée d'un vrai talent, d'un réel potentiel, qui semble insuffisamment exploité ici. Par conséquent, le risque est que l'album passe inaperçu, et se confonde avec ceux des autres très-jolies-jeunes-filles-qui-chantent-bien, à savoir les Nolwenn Leroy, Jenifer, Chimène Badi et autres Cécilia Cara. Le public saura-t'il faire la différence ?

    Espérons-le ! Parce que malgré ces défauts bien légitimes sur un premier album, et dont la chanteuse elle-même semble se rendre compte (cf. interview), nous croyons en Audrey (et la maison de disque également, puisqu'elle a d'ores et déjà signé pour trois albums). C'est pourquoi on attend beaucoup du prochain opus, qui ressemblera sans doute davantage à celui d'une jeune femme talentueuse qui aura un peu grandi…

    En attendant, rendez-vous sur scène pour l’applaudir en première partie de certains concerts de Kyo cet automne, puis dans une salle juste pour elle, probablement dans le courant de l’hiver. Mais comptez sur nous, nous vous en reparlerons !

    Chrystèle MOLLON / Octobre 2003
    Photo © Bernard BENANT / Wea Music

    Audrey SARA
    Grandir
    EastWest


  • Grandir
  • Celle et ceux
  • Goutte de pluie
  • Nos vies
  • Ventre de lune
  • Petit Bout
  • Coeur à la mer
  • Juste un instant
  • Tu t'en iras
  • Les Fourmis
  • Et même
  • Que reste-t-il ?