DOSSIERS
  • Alain Souchon
  • Laurent Voulzy
  • Si certaines mauvaises langues s'amusent à dire que Laurent Voulzy a mis neuf ans et demi pour sortir ce quatrième opus, il ne faut tout de même pas oublier le fabuleuse Voulzy Tour (1994) et ses participations en tant que compositeur sur les albums de Jane Birkin (A la légère) et de son complice Alain Souchon (Au ras des pâquerettes). Comme d'habitude, c'est d'ailleurs ce dernier qui signe l'ensemble des textes de l'album à l'exception de trois titres signés par Voulzy lui-même.

    Cette fois plus encore que les autres, la gestation fut longue : Laurent Voulzy a commencé à composer les chansons d'Avril en 1996 et l'enregistrement (dans le studio "Au bord de l'eau", que l'artiste a lui-même monté pour l'occasion) a duré exactement quarante mois. Cela fait donc que trois ans et demi que l'artiste le plus perfectionniste de France prépare ces 11 titres. L'auteur Alain Souchon a même dû réécrire plusieurs textes pour qu'ils collent à de nouvelles mélodies.


    Jaguar, tu me balades à ta guise

    On aurait presque envie de dire fermons les yeux, voyageons tellement les sonorités de l'album sont riches et intemporelles. Mais les superbes photos de Jean-Baptiste Mondino qui illustrent le livret ne le suggérent-elles pas ? Un Voulzy les yeux fermés et guitare (quelques-unes des 22 qui composent sa collection) à la main, sur fond de nuages : guitare sur laquelle il compose et nous transporte. La jeune fille de la couverture (la propre fille du photographe), toujours guitare à la main et les yeux fermés, symbolise l'hommage visuel aux filles du tandem Souchon-Voulzy, l'hommage musical étant présent tout au long de l'album (Amélie Colbert, Mary Quant, La fille d'Avril, Je suis venu pour elle).

    Avril impressionne par sa collection de tubes potentiels qui régaleront bientôt nos oreilles sur les ondes (le premier est Une héroine). L'artiste cite des sources d'inspirations allant du chant grégorien (I want you) et à la techno, et au résultat, cet album est un subtil mélange de chansons douces (Slow Down, Une fille d'Avril, Je suis venu pour elle, Jesus), créoles (Amélie Colbert), entrainantes (Jaguar, Quatre Nuages) et surprenantes (le long I want you, Mary Quant aux sonorités pop 60's). On apprécie toujours autant le sens de la mélodie et de l'orchestration de Laurent, et sur ce plan-là le bonus track (quelques secondes après la fin d'I want you) en est un bel exemple, petite chanson toute simple mais efficace et bien agréable.

    Durant ces trois ans et demi de conception à l'enregistrment, Laurent Voulzy s'est entouré de l'arrangeur-réalisateur Michel Coeuriot (Souchon, Lavoine, Ségera) et de l'ingénieur du son Hubert Salou (Khaled, Nanette Workman, Carole Fredericks).


    En trois mots, je te dis tout

    Merci monsieur Voulzy pour ces 69 minutes 20 de bonheur ! Vous prenez peut-être beaucoup de temps pour sortir un album, mais le résultat est à la hauteur de nos esperances. Et comme pour marquer nos mémoires, Avril sort en décembre : y'a plus de saison !

    Jean-Michel ROYER & Chrystèle MOLLON / Décembre 2001
    Photo © Jean-Baptiste Mondino / BMG

    Laurent VOULZY
    Avril

  • Slow down
  • Mary Quant
  • Quatre nuages
  • Jaguar
  • Une héroine
  • le capitaine et le matelot
  • Je suis venu pour elle
  • Amélie Colbert
  • La fille d'Avril
  • Jésus
  • I want you
  • (bonus caché)